1947 – « JE VAIS MAINTENANT PASSER LA PAROLE A MADAME VEIL QUI VA NOUS PARLER DE SON EXPERIENCE DE DÉPORTÉE RACIALE »

Share Button

EN CE JOUR OU EMMANUEL MACRON RECEVRA AU PANTHEON L’HOMMAGE DE SIMONE VEIL…

Ce document exceptionnel dans lequel Simone Veil, à 20 ans,  et est déjà une sorte de porte-parole des déportés, sans le savoir.
Elle est chargée de tenter d’expliquer aux députés de l’Assemblée Nationale ce qu’étaient les camps, ce qu’elle a observé à Auschwitz sur « la race juive ». Les types physiques toujours en adéquation avec ceux des populations des pays d’origine, « tous ces gens se regroupaient non pas d’après leur race mais d’après leurs nationalités ».
A l’exception des juives polonaises qui vivaient en ghetto et se différenciaient nettement des autres Polonaises « .. et sont assez haïes des autres Polonaises. »Ah! L’exception Polonaise qui conduit à la célèbre blague« En Pologne il y a deux types de Polonais: les juifs et les antisémites… »

En plus de son magnifique parcours politique, de ses combats admirables qui apportèrent des modifications essentielles à l’évolution de notre société, elle est un exemple jusque dans la mort.
Que cette féministe n’ait consenti à entrer au Panthéon que si son mari l’y accompagnait est l’emblème de ce qui est pour moi le féminisme: un combat avec les hommes pour l’égalité des femmes.

 

 

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *