1977 – Les experts étaient déjà ridicules 😀 Celui-ci nous parle du réchauffement climatique et 40 ans plus tard… on sait qu’il a tort.

Share Button

En 1977 des calculs montraient déjà que la quantité de gaz carbonique augmentait de façon significative à cause des charbons et des hydrocarbures brûlés dans le monde.

La teneur de l’air qui était de 290 parties par million (ppm) à la fin du XIXème siècle était en 1977  d’environ 330 ppm et on pensait qu’elle pourrait atteindre 400 ppm vers l’an 2010 si la consommation de gaz et de charbon gardait le même rythme dans les années à venir.

Après qu’un schéma ait montré le principe de l’effet de serre, Patrick BROCHET, chef du Service météorologie de la Météo nationale, estime que le réchauffement qui pourrait être envisagé serait de l’ordre de 1 degré avec des conséquences à peine perceptibles. Le météorologue répond alors au journaliste qui lui demande quelles seraient les conséquences d’un réchauffement de l’ordre de 3 à 5 degrés. Il y aurait alors, répond-il, « fusion de la calotte glaciaire, peut-être disparition des glaces au pôle nord, augmentation du niveau des océans avec une inondation des terres basses ».

Le ton docte et un peu condescendant il dit… des bêtises.

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *