64 cases pour un génie antichretien, antisémite et parano: Bobby Fischer

Share Button

Un documentaire assez fascinant sur un génie, dont on dirait probablement aujourd’hui qu’il est Asperger mais qui était qualifié à l’époque de dérangé.

En 1962, Bobby Fischer avait déclaré dans une interview : « J’ai lu un livre de Nietzsche récemment et il dit que la religion est juste là pour émousser le sens commun. Je suis d’accord78. »

Puis Fischer s’aperçut que Stanley Rader et d’autres responsables de l’Église universelle étaient des juifs convertis, il devint antichrétien et rejeta l’Ancien et le Nouveau Testaments.

Ensuite, à propos du « Protocole des sages de Sion ». Il écrivit dans une lettre à Pal Benko : « J’ai étudié attentivement Les Protocoles des sages de Sion. Je pense que ceux qui les dénoncent comme un faux, une contrefaçon, un canular, soit se trompent, soit les ignorent ou pourraient bien être des hypocrites. »

Pour continuer sur sa lancée, Bobby Fischer lut également Nature’s Eternal Religion, un livre raciste, antichrétien et antisémite publié en 1973 par Ben Klassen, le fondateur de l’Église du créateur (Church of the Creator). Fischer écrivit dans une lettre à Jack Collins, son mentor : « Le livre montre que le christianisme n’est qu’un canular des juifs et un outil de plus des juifs dans leur conquête du monde. »

Il envoya ensuite un nouveau livre à Collins: Secret World Governement qui affirmait la théorie d’une conspiration mondiale menée par les juifs et les accusait d’être des satanistes.

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *