A Afrin, ce sont les plus vaillants des ennemis de Daesh que la Turquie bombarde!

Share Button
Au Sénat, Olivier Leonhardt rappelle quelle est notre dette envers les forces kurdes.

« Les forces turques bombardent l’enclave kurde d’Afrin […] La Turquie mène l’assaut contre l’une des rares villes syriennes qui a jusqu’ici échappé à la destruction et servi de refuge à des milliers de déplacés syriens, une ville dont le seul crime est d’être dirigée par les forces kurdes.

Or ces forces sont nos alliés dans la guerre contre Daesh, ce sont elles qui à Kobanê ont infligé une défaite sans appel à Daesh. Elles ont mis hors d’état de nuire des milliers de jihadistes, et participé à la libération de tous les territoires syriens occupés par Daesh, y compris Raqqa, capitale de leur soit disant califat. Alors que l’engagement des Kurdes à nos côtés n’est plus à démontrer, nous savons aussi que des parlementaires et des maires kurdes élus démocratiquement sont aujourd’hui emprisonnés en Turquie.

Monsieur le ministre, vous avez à raison saisi le conseil de sécurité de l’ONU, qui s’est réuni à huis clos et dont aucune mesure ne semble être ressortie. Nous connaissons votre attachement à soutenir ceux qui combattent pour la liberté. Pouvez-vous nous dire quelle est la position de la France vis à vis de nos alliés kurdes ? Allons nous demander le retrait de l’armée turque et l’arrêt immédiat de l’intervention à Afrin ? Peut-on considérer qu’appeler la Turquie à la retenue après une réunion du conseil de sécurité soit suffisant au regard de la gravité de la situation sur place ? »

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *