LFI : Avec Danielle Obono, c’est « La France Indigne »

Gros Palmares pour la députée de Paris.

Cette fois ce sont les assassins du Préfet Erignac qui seraient « des prisonniers politiques »…

qui fait mieux?

Elle a écrit en 2015 un « J’ai pleuré » dont un passage remarquable est : « J’ai pleuré Toutes les fois où des camarades ont défendu, mordicus, les caricatures racistes de Charlie Hebdo ou les propos de Caroline Fourest au nom de la « liberté d’expression » (des Blanc-he-s/dominant-e-s) ou de la laïcité « à la Française ». Mais se sont opportunément tu-e-s quand l’Etat s’est attaqué à Dieudonné, voire ont appelé et soutenu sa censure… » ((dont on peut trouver l’intégralité ici)

Déclaré que les terroristes islamistes n’étaient d’aucune religion en particulier,

Affiché une grande mansuétude pour la porte-parole du Parti des indigènes de la République (PIR), Houria Bouteldja qui est une « camarade », Interrogée sur le fait de savoir si les propos de Houria Bouteldja – qui affirmait en mars 2015 que « les juifs sont les boucliers, les tirailleurs de la politique impérialiste française et de sa politique islamophobe » – étaient des propos « racistes » ou « antiracistes », la députée de Paris a répondu : « je ne sais pas ».

Défendu les stages en non-mixité raciale organisés par le syndicat d’enseignants Sud-Education 93,

Même Mélanchon fait des Lapsus sur son antisémitisme…  à revoir ICI

 

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *