Dans un immeuble de Montreuil , 21 femmes de 60 à 80 ans se sont lancé un défi : vieillir ensemble

Share Button

Elles refusent d’aller en maison de retraite. Alors elles louent chacune un petit logement dans cette résidence sociale, mais pas question de la comparer à une maison de retraite. C’est avant tout une utopie communautaire pour des féministes qui se sont donné comme nom : les Babayagas qui veulent la liberté de bien vieillir.
Pour leur appartement de 33 m², les retraités payent 370 € par mois. Toutes revendiquent haut et fort leur liberté au sein de cette maison, qui clame le « bien vieillir ».

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *