A 104 ans, ce scientifique Australien a fait le voyage jusqu’en Suisse pour bénéficier d’un suicide assisté

Share Button

« J’aurais préféré terminer en Australie et je regrette vraiment que l’Australie soit en retard sur la Suisse » en matière de droit à mourir, a déclaré David Goodall à la presse le mercredi 9 mai. Ce scientifique ne souffrait d’aucune maladie en phase terminale, mais jugeait que sa qualité de vie s’était détériorée et qu’il était temps de partir. »Je suis heureux d’avoir la chance demain d’en finir et j’apprécie l’aide de la profession médicale de ce pays pour rendre cela possible »

Qui n’a pas entendu une personne proche et très âgée, souffler dans son oreille: « Faudra pas me pleurer… J’en ai marre… »

 

 

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *