Des poissons dépressifs ou au contraire survoltés, qui se prennent pour « Superfish » !

Share Button

Dans les grands lacs Américains, les résidus d’anti-dépresseurs font des ravages

Je me pose tout de même une question: même si les usines de traitement des eaux usées ne sont pas parfaites, comment est-il possible qu’un tel taux de cochonneries arrivent dans ces lacs? Les gens y balancent leurs plaquettes de médicaments directement?

La bonne nouvelle pour la France, c’est que s’il est imbibé d’antidépresseurs, les poisson va bientôt être remboursé par la sécurité sociale…

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *