Erdogan, le dictateur qui ose tout (c’est à ça qu’on les reconnaît)

Share Button

Le « Point » ne lâchera rien. » dit son Patron Etienne Gernelle.
« Le maître d’Ankara et ses séides s’en prennent à la liberté d’expression en Turquie, mais aussi en France !

Etienne Gernelle est victime d’une campagne de harcèlement de la part de partisans d’Erdogan a reçu des menaces de morts. La rédaction du Point4, et des kiosquiers ayant affichés cette une à Nîmes, au Pontet (banlieue d’Avignon), à Valence et à Lyon sont également menacés

Dans un discours totalement décomplexé de meeting électoral, Recep Tayyip Erdogan a dénoncé ceux qui «  protègent (…) les affiches qui sont contre nous sous la dénomination d’une couverture de magazine  ». On se frotte les yeux. Car ceux qui «  protègent  » sont ici des gendarmes français et les «  affiches  » sont celles du Point.

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *