Erdogan et la petite fille martyr « Si dieu veut » – Y’a pas que le père Noel qui est une ordure !

Share Button

Le 24 février dernier, devant les militants de son parti (AKP) réunis en congrès dans la ville de Kahramanmaras, au sud de la Turquie, le président Recep Tayyip Erdogan a invité une petite fille sur scène. Habillée de l’uniforme militaire des forces spéciales truques, la fillette a rejoint le dirigeant en pleurant.

«Si elle tombe en martyr, elle sera recouverte d’un drapeau, si Dieu le veut», a alors fièrement clamé le président Erdogan à la foule, avant d’embrasser la fillette et d’être vivement applaudi par les militants de son parti islamo-conservateur aux cris de «Chef! Amenez-nous à Afrine!»

La petite fille était en larmes du début à la fin. De joie sûrement…

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *