Europe 1 décrypte les images de l’interpellation de Théo L.

Le bas de jogging du jeune homme est tombé dans l’échauffourée et ne lui a pas été enlevé par les policiers, pas plus que son caleçon, contrairement à ce qu’il a un temps affirmé.
L’enregistrement témoigne cependant de la grande confusion qui règne lors de ce contrôle d’identité qui dégénère, et le coup de matraque télescopique qui a provoqué la très grave blessure du jeune homme. Ce dernier a reconnu dans un second temps qu’on ne lui avait pas baissé son pantalon.

« Cette vidéo vient invalider le récit fait par ce jeune homme qui dénonçait un viol collectif avec des policiers qui agissaient à plusieurs pour retirer les vêtements et porter délibérément un coup qui consisterait en une pénétration sexuelle », réagit Me Pascal Rouiller, avocat de l’un des fonctionnaires, interrogé par Europe 1.

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *