Hausse de la CSG : Édouard Philippe pris de court face à une retraitée. Les Quinquagenius et + seraient une force électorale qui compte s’ils se groupaient…

Share Button

« On a pris une sacrée claque! » lui dit cette retraitée

Édouard Philippe lui demande des précision et la retraitée l’informe qu’elle n’atteint pas les 1 000 euros mensuels de revenus.

 « Mais donc comme vous n’avez pas 1 000 euros de retraite, vous avez eu l’augmentation de la CSG, vous êtes sûre ? »

La retraitée confirme et « non, elle n’a pas de revenus complémentaires  justifiant cette augmentation ».

Vieux routier des bains de foule, Édouard Philippe lui propose de s’occuper personnellement de son cas et de venir le voir avec feuille d’impôt et quotient retraite pour éclaircir l’affaire.

Et la retraitée tombe des nues. Il y a un petit détail vulgaire auquel le premier ministre ne pense pas:

« Mais attendez, je vais venir jusqu’à Paris, Monsieur ?… Si vous me payez le voyage, je veux bien… »

Et oui… La vraie vie quoi…

 « Jusqu’à à peu près 1 200 euros, 1 194 euros exactement, les retraités qui reçoivent leur pension à chaque fin de mois n’ont pas d’augmentation de la CSG », avait assuré le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin en Février dernier.

Sauf que c’est inexact.

La CSG étant indexée sur le revenu fiscal du foyer, ce dernier doit être inférieur à 22 096 euros brut afin de pouvoir bénéficier d’une exonération. 

Si le retraité est en couple et que son compagnon à une retraite supérieure, c’est l’ensemble du foyé fiscal qui est impacté.

Il est donc tout à fait possible que cette dame touche a peine 1000€ de retraite et soit impactée.

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *