Share Button

Suite à un échange de tweets très sympathiques avec l’auteur de l’article de Le Monde, je crois que quelques précisions et excuses s’imposent.

En effet, j’ai douté du fait que Les décodeurs aient joint le mall en question et j’ai eu tort puisque Adrien Sénécat à pris la peine de me montrer la capture d’écran suivante:

preuve-de-lechange

On voit donc que deux heures avant la publication de l’article, Les Décodeurs étaient  en contact avec le mall.

On voit aussi au passage que ce n’est que deux heures avant la publication que l’url de la vidéo à propos de laquelle on veut poser une question à la com du mall, lui est indiquée.

JE PRESENTE DONC MES PLUS PLATES EXCUSES À ADRIEN SÉNÉCAT D’AVOIR PU DOUTER.  IL A BIEN INTERROGÉ LE MALL.

J’ignore la réponse qui lui a été faite, puisque sa capture d’écran est coupée de manière à ce que je ne le vois pas, mais pourquoi douter de ce qu’il dit dans l’article: « « Il s’agissait d’enfants qui ne savaient pas ce qu’ils faisaient et notre équipe de sécurité s’en est occupée dès qu’elle les a vus. »

MAIS ALORS C’EST PIRE!

Quel type de Fact-checker est un journaliste qui sert de caisse de résonance à une justification qui est manifestement inexacte et contredite par les images?

Quel type de Journaliste est un fact-checker qui n’a pas le réflexe de s’interroger sur la contradiction évidente entre l’explication qui lui est donnée et ce que ses yeux peuvent voir?

Adrien Sénécat le dit lui-même: « Le propos de l’article était surtout de remettre en contexte une vidéo qui parlait d’un sapin « détruit » en France ou en Suède, or c’était en Egypte et le sapin n’a pas été « détruit » par une foule haineuse. »

Louable intention de vouloir désamorcer et recontextualiser. Et il n’y a réellement aucune ironie dans mes propos.

Mais de même que les haineux voulaient absolument que ce soient des Musulmans sacrilèges en Europe, Les Décodeurs veulent tellement que ce ne soit pas ça que le soulagement à réception de l’explication du mall a eu un effet incapacitant et leur sens de l’observation inné s’en est trouvé paralysé.

Face à l’évidente incohérence, l’ensemble devient sujet à caution. Car mon ressenti est que l’important pour Monsieur Sénécat est de pouvoir contredire la version des haineux bien plus que de nous informer de ce qui s’est réellement passé.

Et quitte à « désamorcer », l’explication que je tente de fournir,  plausible, cohérente, observée ailleurs au Moyen-Orient me semble autrement plus réjouissante que celle des enfants atteints de Progéria et d’hypertrichose.

J’avoue cependant qu’il m’a fallu plus de deux heures pour construire cette hypothèse. N’étant pas journaliste je ne suis pas fort en Fast Fact-checking.

Comme tout est bien qui finit bien, des échanges chaleureux que nous avons eu sur twitter je ne garderai que les deux dernier qui laissent augurer d’une belle amitié.

bisous

Mon chien adoré, couché à mes pieds pendant la rédaction de cet article, tient à se joindre à moi pour vous saluer fort civilement.

Sans rancune?

Lying zebra in black and white (Moremi Game Reserve, Botswana)

 

Share Button