IONI l’automate , racheté par un Romand passionné, est réapparu en Suisse au musée CIMA de Sainte-Croix (Centre international de la mécanique d’art)

Share Button

«C’est un automate qui a un côté magique » se réjouit le nouveau propriétaire, Gérard Enclin, ventriloque et féru de poupées.

« Personne n’a jamais compris comment il fonctionnait. On croit toujours qu’il y a des ficelles, jusqu’au moment où Ioni tient en équilibre. » Le tout tient toutefois avec un système automatique, développé par un autodidacte, dans le nord de la France.

«Ioni fascine même les passionnés et les professionnels»

En résumé, on ne sait toujours pas…

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *