Irak : l’assassinat de cette jeune femme, dont le crime était d’être émancipée, vient s’ajouter à 4 autres depuis le mois d’Août dans le pays.

Share Button

Le meurtre de Tara Fares, une jeune blogueuse de 22 ans, a suscité l’émotion en Irak. C’est un message aux femmes Irakiennes qui osent sortir du rang.
Derrière la fashionista superficielle aux millions de fans Instagram, c’est la militante féministe que les islamistes irakiens ont assassinée.
Avec ses tatouages, ses photos sexy publiées sur Instagram et ses scandales à répétition, Tara Fares était la Kim Kardashian de la Mésopotamie. Sa mort brutale, filmée par des caméras de surveillance, a transformé laNabila Irakienne de 22 ans en symbole de la liberté et du féminisme dans le monde arabe.

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *