Le Maire communiste de Bezons avait, sans aucune légitimité, débaptisé une rue pour l’appeler « Allée de la Nakba »

Share Button

Le Maire de Bezons avait organisé une cérémonie lundi 11 juin 2018 pour nommer une rue au nom de la Nakba (avec un panneau public en arabe histoire de bien réussir son clientélisme). Outre les mensonges historiques , le maire de bezons encourage les violences antisémites en tentant de les justifier !

La plaque a été retirée ce jour par les autorités grâce à la réaction de la préfecture du Val d’Oise qui a adressé un courrier au maire de Bezons. Le retrait des plaques a été effectué dans l’après-midi par les forces de police.

Mais avant ça quelqu’un avait marqué son mécontentement…😂🤣😡
« En mémoire de l’expulsion des 800 000 Palestiniens (euh vraiment? 😂 ) et de la destruction des 532 villages (C’était pas 150 000? 😇 ) en 1948 par le criminel de guerre David Ben Gourion pour la création de l’Étatd’Israël ». C’est en ces termes que les responsables de la ville ont décidé de décrire cette noble initiative. Lors de la petite cérémonie, étaient présent le président de l’association West-Bani-Zaïd (au nom de la ville Cisjordanienne jumelée avec Bezons), le maire Dominique Lesparre, Taoufik Tahani, président d’honneur de France-Palestine (en arrière) et Omar Slaouti d’Argenteuil solidarité Palestine. Que du beau linge.

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *