Les impuretés contenues dans une molécule fabriquée en Chine vont provoquer des cas de cancer en Europe, prévient l’Agence européenne des médicaments

Share Button

Début juillet 2018, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a rappelé certains lots de médicaments à base valsartan, prescrit en cas d’hypertension ou d’insuffisance cardiaque, pour cause de défaut de qualité.
Cependant, le risque est extrêmement faible et surviendrait au bout de 7 ans d’utilisation quotidienne, pour les patients prenant la plus haute dose de valsartan.
L’EMA, comme l’ANSES, a malgré tout insisté pour que les patients continuent leur traitement. A l’occasion d’une prochaine délivrance chez le pharmacien, ce dernier proposera alors une des spécialités à base de valsartan non concernées par ce défaut.
Si vous êtes concernés, n’arrêtez pas votre médicament! Ça serait bête de mourir d’un problème cardiaque tout de suite pour éviter d’avoir, peut-être, un cancer dans X années… que vous n’aurez peut-être jamais… Sans compter qu’entre temps, vous pouvez vous faire renverser par une voiture. Ce qui est merveilleux c’est que la vie offre plein de possibilités.

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *