Libye :  » Les trafiquants font venir les migrants depuis leurs pays africains par centaines… »

Share Button

Les réseaux de passeurs sont souvent liés aux milices locales et sont sur-armés »
Se pose un double problème:
La lutte contre cette mafia qui fait du traffic humain bien-sûr
Le rôle des ONG dans tout celà.

Je ne doute pas de la sincérité et de l’engagement des personnes travaillant pour ces ONG.
Mais force est de constater qu’elles sont le dernier maillon d’une chaine mafieuse de trafic humain.
Si elle n’étaient pas là pour « récupérer » les migrants, souvent dans les eaux libyennes, les trafiquants ne pourraient pas entasser leur « marchandise » sur des bateaux destinés à faire seulement quelques milles en mer en leur donnant un téléphone avec les numéros des ONG à appeler pour qu’elles viennent les chercher.
Assurés de n’avoir d’autre chance que le bateau sur lequel ils montent, les migrants seraient peut-être mois enclins à monter sur ces bateaux qui ne peuvent supporter plus de quelques heures de navigation, aux moteurs fatigués et à l’essence rare.

Et puis se pose aussi malheureusement la question de la pérennité de l’ONG secouriste. De même qu’un service dans un hôpital se voit obligé de « remplir » pour assurer sa survie future, quid des dons et subventions d’une ONG qui ne secouerait pas. Donc quid des salaires de ses permanents?
Les ONG sont souvent et malheureusement à la fois utiles « mais en même temps » un sordide petit business…

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *