Share Button

capture-decran-2016-11-24-a-00-33-27

Monsieur Fillon,

Voici ce que vous avez dit ce matin sur Europe1:

Avez-vous Monsieur Fillon un seul exemple qui illustrerait la pertinence de vos propos? De quel droit vous permettez-vous de rappeler un temps qui n’a jamais existé?

Je peux vous rappeler moi les ghettos, les statuts d’inférieurs assortis de non-droits, d’interdits, et contrairement à vous je ne serai pas en peine de sourcer mes affirmations.

 

Monsieur Juppé,

votre ami Tarek Oubrou dont vous ne voulez rien savoir du passé, puisqu’au présent il incarne un Islam Républicain, tient des propos parfaitement anti-Républicains dans une conférence tenue dans les années 90,  sur les principes de l’Islam selon Hassan El-Banna, le fondateur de la confrérie des Frères Musulmans.

Je comprends bien que vous n’aimiez pas remuer le passé surtout celui des années 90 dans votre cas, mais tout de même. Lorsqu’on estime un homme jusqu’à le décorer de la légion d’honneur, il est bon de s’assurer qu’il est tout à fait honorable.

Dans le 1er volet des 5 de cette conférence, on apprend grâce à ce Monsieur que « Le Califat a été déclaré aboli par Ataturk … qui est un juif d’origine et qui s’est déguisé en musulman … »

Que par conséquent, les Musulmans sont dans  » une position de péché car le Califat est une obligation, et la réunion des musulmans autour de ce Calife est une obligation, et tant que les Musulmans ne sont pas réunis autour du Califat, ils sont des pécheurs, sauf ceux qui œuvrent pour instaurer ce Califat...» Aujourd’hui on pourrait dire sauf Daesh qui oeuvre bravement pour la restauration de ce califat?

Que « La frontière entre deux pays musulmans est une hérésie méprisable par l’Islam. Les Frères Musulmans ne reconnaissent pas les frontières entre les peuples musulmans. Ils reconnaissent une communauté qui doit être réunie autour d’un Califat qui a ses représentants dans ces différents pays. »

Et enfin dans le 5ème et dernier volet de la conférence, à la question « Hassan El Banna, fondateur des frères musulmans, était-il dangereux, on dit qu’il était dangereux? » il répond:  » … bien sur il était dangereux pour l’Occident ( Hassan El Banna, fondateur des frères musulmans)… ils ont fêté sa mort … Mais l’Imam El Banna était très intelligent, il ne se manifestait pas, il procédait étape par étape …  (Quand il est mort) C’était trop tard pour eux … Il a laissé des générations qui se sont infiltrés dans les sociétés… « 

Ouch! Au cas ou il procèderait par étapes, on ne vérifiait pas s’il est toujours dans le même mood Monsieur Oubrou? Juste en lui demandant. Et s’il a changé, que pense-t-il de ses propres affirmations de l’époque?

Car il est toujours membre de l’UOIF .

Par avance , merci de m’épargner à son propos les « C’est la fachosphère qui dit ça ». La « facosphère » qui reprend effectivement ces vidéos à l’occasion des élections ne les a ni inventées, ni fabriquées. Elles sont en ligne depuis 2007 et personnellement je les ai cherchées en 2013 à la suite d’un reportage de Caroline Fourest.

 

Monsieur Macron,

Interrogé sur la montée des communautarismes et ses conséquences pour le respect de la laïcité dans les établissements scolaires publics, vous avez regretté  n’entendre  que « peu de gens émus lorsque les conséquences de ce débat envoient de plus en plus d’enfants dans des écoles confessionnelles qui leur enseignent la haine de la République, professent des enseignements essentiellement en arabe ou, ailleurs, enseignent la Torah plus que les savoirs fondamentaux ».

Vous avez des exemples, des noms, des adresses d’écoles juives dans ce genre?

Votre Fillonade (en réalité c’est une Macronade puisque vous avez précédé Fillon sur ce terrain, vos propos étant antérieurs) est insupportable. Et ridicule lorsqu’on connait le niveau de l’enseignement des fondamentaux dans la plupart des écoles Juives. Et c’est un père qui lorsqu’il a du trouver une école privée pour ses enfants n’a jamais envisagé une seconde de les mettre dans une école juive qui vous parle.

L’enseignement privé juif respecte scrupuleusement les programmes scolaires définis par le ministère de l’Éducation nationale, comme je ne doute pas que le lycée jésuite La Providence à Amiens, ou vous fûtes scolarisé les suivent aussi.

Enfin je vous rappelle que de tout temps, les Juifs ont prié pour la prospérité de l’Etat où ils séjournent et pour ses gouvernants. Cet usage est lié à l’injonction du prophète Jérémie : « Travaillez enfin à la prospérité de la ville où je vous ai relégués et implorez Dieu en sa faveur; car sa prospérité est le gage de votre prospérité » (Jérémie, 29, 7)

En conséquence de quoi, chaque samedi matin, dans toutes les synagogues françaises, à la fin de l’office, retentit la prière des Juifs de France:

« Éternel, Maître du monde, Ta providence embrasse les cieux et la terre ;
La force et la puissance T’appartiennent ; par Toi seul, tout s’élève et s’affermit.
De Ta demeure sainte, ô Seigneur, bénis et protège la République française et le peuple français. Amen.
Regarde avec bienveillance depuis Ta demeure sainte, notre pays, la République française et bénis le peuple français. Amen.
Que la France vive heureuse et prospère. Qu’elle soit forte et grande par l’union et la concorde. Amen.
Que les rayons de Ta lumière éclairent ceux qui président aux destinées de l’État et font régner l’ordre et la justice. Amen.
Que la France jouisse d’une paix durable et conserve son rang glorieux au milieu des nations. Amen.
Accueille favorablement nos vœux et que les paroles de nos lèvres et les sentiments de notre cœur trouvent grâce devant Toi, ô Seigneur, notre créateur et notre libérateur. Amen. »

En 2012, le grand-rabbin de France  Gilles Bernheim  fait ajouter une invocation supplémentaire.

« Que l’Éternel accorde sa protection et sa bénédiction pour nos soldats qui s’engagent partout dans le monde pour défendre la France et ses valeurs. Les forces morales, le courage et la ténacité qui les animent sont notre honneur. Amen »

Messieurs, vos propos, vos lâchetés sont votre déshonneur.

En colère je suis!

Très en colère. Moi, Juif pas du tout pratiquant, je n’accepte plus ces charges injustifiées des politiques qui leur permettent de se défausser à bon compte. Qui les laissent espérer qu’ils auront su ménager la chèvre et le chou.

J’accepte toutes les critiques argumentées, tous les dialogues sur le Judaïsme, les Juifs, Israel…

Mais je n’accepterai plus tous ces mensonges contribuant à renforcer l’image caricaturale  « du Juif » digne de l’extrême droite des années 30 lorsque Mein Kampf était un best-seller en Allemagne et des pays Musulman ou Mein Kampf est un best-seller actuellement.

Cela vous semble peu de choses Messieurs, au regard de l’importance de vos ambitions pour la France et de la multiplicité des sujets que vous traitez?

Diriez-vous que « c’est un détail de l’histoire  » de vos campagnes?

Vous le savez pourtant que nous autres Juifs, faisons plutôt dans le prix de gros que dans le détail!

Je vous promets de vous faire un bon tarif aux prochaines élections…

Share Button