USA – A 92 ans, elle tue son fils de 72 ans parce qu’il voulait la placer en maison de retraite.

Share Button

Selon ses déclarations, elle avait compris depuis un moment les intentions de son fils. ce jour-la, elle a caché deux pistolets dans les poches de sa robe de chambre puis est allée voir son fils dans saé chambre., puis aurait confronté son fils dans sa chambre.
Enième dispute: elle a sorti son arme et tiré plusieurs fois.

Attirée par les cris et les coups de feu, la petite amie de son fils (57 ans) est venue voir ce qui se passait. La vieille dame a retourné l’arme contre la quinquagénaire qui a réussi à la lui arracher après un corps à corps.
Se trouvant désarmée, la maman pas contente a sorti son deuxième pistolet!
Deuxième corps à corps et cette fois la nonagénaire était totalement désarmée.
La petite amie a alors prévenu la police.

Selon Anna Blessing, son fils lui avait dit qu’elle était devenue «difficile à vivre, irascible, sénile et capricieuse: elle était devenue trop difficile à gérer». Lors de son arrestation, Anna Blessing a fdit avoir dit à son fils en lui tirant dessus: «Tu mets fin à ma vie, je mets fin à la tienne »

Ce n’était pas la première fois que la police était appelée pour des disputes entre Anna Blessing et son fils. Le shérif Paul Penzone a indiqué que la police avait déjà répondu à quatre ou cinq appels au cours des dernières semaines.
Barbara Blessing, la petite-fille d’Anna Mae et la fille de la victime, raconte que son père avait tenté de convaincre la police d’emmener les armes de sa grand-mère, mais la police avait répondu qu’elle avait le droit de les avoir.

Au commissariat, elle a déclaré aux policiers qu’elle méritait d’être « endormie » pour ce qu’elle avait fait.

La prison a perpétuité c’est une sorte de maison de retraite, non?

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *