fbpx

2 minutes du 1er film de science-fiction du monde: « Le voyage dans la lune » de Georges Méliès

Share Button

Le SYNOPSIS
Lors d’un colloque d’astronomie, le professeur Barbenfouillis surprend l’auditoire en faisant part de son projet de voyage dans la Lune. Il organise ensuite pour ses confrères la visite de l’atelier où l’obus spatial est en chantier. Il sera propulsé en direction de la Lune au moyen d’un canon géant de 300 mètres de long.

Le lancement réussi, les six astronomes découvrent l’environnement lunaire et assistent à un lever de Terre. Épuisés par leur voyage, ils se couchent à même le sol et s’endorment. Apparaissent sept étoiles représentant la Grande Ourse, puis une étoile double, Phœbé et Saturne. Survient une tempête de neige provoquée par Phœbé, qui les réveille ; ils s’engouffrent dans une ouverture au sol où ils découvrent des champignons géants et des Sélénites, population autochtone de la Lune, qui les emprisonnent et les présentent à leur roi. L’un des prisonniers se précipite sur le souverain, le jette au sol et ils parviennent tous à s’échapper, poursuivis par les Sélénites. L’un des poursuivants reste accroché au fuselage de l’obus qui prend la direction de la Terre.
De retour, après être tombés dans la mer, les savants sont accueillis en héros et exposent triomphalement leur capture. Ensuite, une statue représentant Barbenfouillis est érigée sur la place de la ville avec l’inscription latine Labor omnia vincit (Un travail acharné vient à bout de tout).

Georges Méliès avait fait colorier une version à la main, en teignant les cadres aux encres à l’aniline.

Longtemps donnée pour perdue, la bobine très endommagée a été retrouvée à Barcelone en 1993. Près d’un an de travail a été nécessaire pour ré-assembler les fragments des 13 375 images du film de 1902 et les restaurer une à une, comme le permettent les avancées du numérique aujourd’hui.
À l’époque de la sortie du film, les projections étaient toujours accompagnées d’un musicien sur scène qui jouait des « airs à la mode ». En 2011, c’est une bande son originale, composée par le groupe Air, qui met en valeur ce film muet retrouvé.

La version complète de 15mn30 et l’explication sur la première mondiale de l’archivage du film sur ADN en 2016 est ici

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *