A 76 ans, elle a une telle réputation d’excentrique qu’on lui a demandé de jouer dans le clip d’un célèbre Bluesman 🎸

Share Button

Lorsque Martha Halas a décidé de «désapprendre» tout ce qui lui avait été raconté, elle ne savait pas que cela la mettrait sur la route de la musique et lui donnerait premier rôle dans la dernière vidéo de l’auteur-compositeur Jackie Greene, qui a joué avec BB King, Huey Lewis et Bob Weir du Grateful Dead…
Triple survivante d’un cancer, elle a commencé à danser seule dans son restaurant sur la côte du golfe de Floride, il y a cinq ans. Avec ses tenues colorées et son sourire radieux, il s’est vite dit que Halas allait toujours faire la fête.
Mais elle n’avait aucune réelle idée de sa célébrité jusqu’à ce qu’elle reçoive un appel téléphonique du directeur général de Blue Rose Music, Meredith DiMenna, lui demandant de prendre part à la vidéo «Crazy Comes Easy» de Greene.
Halas, âgée de 76 ans, a du changer 39 fois de costumes en une seule après-midi!

3 cancers vaincus
Elle venait de déménager du Connecticut quand on lui a diagnostiqué trois cancers différents. Après cinq ans de traitement intensif, son fils Emil l’a emmenée déjeuner dans un restaurant avec de la musique live. Elle a tellement aimé le spectacle qu’elle est retournée seule le lendemain.

«On m’a toujours dit qu’une femme ne pouvait pas sortir seule ou danser seule. Eh bien, je suis sorti de ma boîte il y a cinq ans et j’ai commencé à désapprendre tout ce qu’on m’avait appris quand j’étais enfant. J’ai commencé à danser seule. Ma vie a commencé à commencer. Je dois vivre après avoir combattu les cancers. Maintenant je suis si heureuse et j’aime ma vie.

Depuis que la vidéo est sortie, elle a gagné une armée de fans, dont plusieurs prétendants. « C’est vraiment drôle, un homme m’a dit qu’il voulait épouser une femme comme moi, trois autres voulaient me connaître mieux », dit-elle. «Ils n’étaient vraiment pas bons pour moi. Cela ne signifie pas que je ne suis pas intéressé à rencontrer un gars.

Quand on lui demande ce que le vieillissement signifie pour elle, Halas n’hésite pas. «Si vous donnez de l’amour et que c’est dans votre vie, vous êtes heureux», dit-elle. «J’ai aidé à mettre en place un groupe de thérapie par tambours pour les personnes souffrant de douleurs chroniques et celles subissant une chimiothérapie. Je suis une personne très occupée. Si vous vous retirez en vous, vous allez vieillir. Je sors et profite de ma vie.

 «J’étais en enfer et j’ai commencé à danser. Quand j’ai commencé à danser, je me sentais mieux. Je suis sortie de ma maladie »

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *