Coup de force à la tête de l’Europe ! Juncker et Selmayr s’en sortent bien, trop bien

Share Button

L’Allemand Martin Selmayr s’est retrouvé bombardé en quelques minutes au sommet de l’administration communautaire à la faveur du départ à la retraite surprise, annoncée en plein collège de la Commission, mercredi 21 février, du titulaire du poste depuis 2015, le néerlandais Alexander Italianer.

En clair, cet homme est devenu le « chef » des 28 commissaires désignés par les 28 gouvernements membres par la seule volonté de Jean-Claude Juncker dont il était le directeur de cabinet. Le Parrain a casé son bras-droit!

Alors qu’il aurait pu remettre en cause cette nomination, après deux mois de chipotage juridique, le Parlement européen a adopté, à une très large majorité, une résolution invitant la Commission à « réévaluer » la procédure de nomination des hauts fonctionnaires de l’Union.
Fin de l’histoire. Le Parrain et son porte-flingue restent en place.

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *