11 Juillet – Jean-Claude Juncker, complètement bourré au sommet de l’OTAN. Vidéo consternante

Share Button

L’alcoolisme est une maladie grave et il n’est pas question de se moquer de cela. En revanche, que le président de la commission Européenne, qui a prouvé maintes fois que sa maladie l’emportait sur ses responsabilités, soit maintenu au pouvoir est un scandale absolu.
Et les sourires complices et indulgents des dirigeants qui l’entourent façon « Il en tient encore une bonne », en est un autre!
Il est intolérable qu’un homme aussi gravement atteint ait de telles responsabilités.
« C’EST NOUS QUI PAYE, MERDE ! »

Il titube monte et descend les escaliers avec difficulté. Le président de la CE a été soutenu par divers dirigeants du monde, y compris les présidents de la Finlande et de l’Ukraine. Plus tard, le Premier ministre Rutte a dû accompagner le président de la Commission dans sa « fuite ».

Juncker a ensuite déclaré ( et là non plus ce n’est pas la première fois) qu’il avait des problèmes de dos. Uns sciatique récurrente.
Uns sciatique peut effectivement invalider la marche mais ne fait pas tituber ni afficher un grand sourire absent sur le visage tout au long de l’événement ou embrasser ses interlocuteurs avec une fougue avinée. Selon Rutte, c’est parce que Juncker est un homme «de bonne humeur».
Le porte-parole de Juncker ne veut rien dire sur la santé du président de la CE: « Il ne nous appartient pas de discuter de sa santé en public ».

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *