Iran: Elle brandit son hijab au bout d’un bâton sur une autoroute

Share Button

« J’ai brandi mon hijab au bout d’un bâton sur une autoroute près de Bandar Abbas pour rappeler que les filles de la rue d’Enghelab ainsi que beaucoup d’autres contestataires du hijab obligatoire sont toujours en prison. On ne laissera pas leur contestation s’affaiblir. »

Une Iranienne nommée Vida Movahed avait été arrêtée le 27 décembre 2017, après qu’une photo d’elle agitant silencieusement son voile au-dessus de sa tête nue dans la rue Enghelab de Téhéran (« enghelab” en persan signifie “révolution”) ait paru sur les réseaux sociaux.

Depuis le hashtag #Enghelab a fait le tour du net

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *