Quand ce QG de l’Abwehr à Paris( le service de renseignement de l’état-major nazi) est racheté et réhabilité par des promoteurs Israéliens

Share Button

Le , l’armée allemande occupe Paris. Le lendemain, l’hôtel est occupé par l’Abwehr, le service de renseignement et de contre-espionnage de l’état-major allemand, qui y installe son quartier général. Le chef de la Geheime Feldpolizei s’y installe aussi. À la Libération, le propriétaire de l’hôtel doit, pour prouver son engagement envers la Résistance, mettre à sa disposition le Lutetia. L’hôtel accueille les déportés à leur retour des camps de concentration nazis. C’est Sabine Zlatin, surnommée la « dame d’Izieu », qui assure la mise sur pied du centre d’accueil, vers lequel convergent les familles à la recherche d’information sur d’éventuels proches déportés. Aujourd’hui, une plaque posée à l’extérieur de l’hôtel rappelle cet épisode.

 

La boucle est bouclée.🖕

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *