Radicalisation politique et religieuse : enquête auprès de 7000 lycéens . Ca fait très mal !

Share Button

Et comme pour le territoire perdus de la Républiques », les auteurs pas ravis de ce qu’ils ont trouvé mais ayant l’honnêteté de le publier se font mettre en cause par les éternels Bisounoursiens.

Dans la foulée des attentats du 13 novembre 2015, la politologue Anne Muxel et le sociologue Olivier Galland on enquêté.

« Un quart des lycéens ne condamnent pas « totalement » les attentats, dit-elle. Ce qui est intéressant, c’est qu’ici, la notion de respect prend le pas sur la liberté d’expression »

Et, à mon sens, ce qui est encore plus intéressant c’est le manque total de respect de la plupart d’entre eux pour tout ce qui n’est pas leur avis si on peut appeler ça comme ça…

JPL cm

Des films, de l'InfOld et des K7 ChOuettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *